Publié le 13 avril 2018 Burdignes Environnement et Développement Durable L’ÉTAT AUTORISE LA CONSTRUCTION DU PROJET ÉOLIEN PARTICIPATIF DES AILES DE TAILLARD Les élus des Monts du Pilat – Stéphane HEYRAUD, son président, et Guillaume SABOT, maire de GRAIX et membre du comité stratégique de la SAS des Ailes de Taillard – et les maires des communes d’implantation, Robert CORVAISIER, Saint-Sauveur-en-Rue, et Vincent THOMAS, Burdignes, […]

L’ÉTAT AUTORISE LA CONSTRUCTION DU PROJET ÉOLIEN PARTICIPATIF DES AILES DE TAILLARD

Les élus des Monts du Pilat – Stéphane HEYRAUD, son président, et Guillaume SABOT, maire de GRAIX et membre du comité stratégique de la SAS des Ailes de Taillard – et les maires des communes d’implantation, Robert CORVAISIER, Saint-Sauveur-en-Rue, et Vincent THOMAS, Burdignes, saluent les décisions du Préfet de la Loire d’autoriser la construction du parc éolien des Ailes de Taillard, reconnaissant ainsi un long processus de douze années d’étude et de travail.

C’est en effet au printemps 2006 que la Communauté de Communes des Monts du Pilat, présidée par Bernard BONNE, commandait à Héliose une étude d’opportunité préliminaire à une éventuelle implantation de parcs éoliens. Et c’est en février 2009 que la Communauté de Communes des Monts du Pilat, sous la présidence de Jean GILBERT, engageait l’étude d’une Zone de Développement Éolien (ZDE) en forêt de Taillard, ZDE validée par arrêté préfectoral le 17 octobre 2011.

C’est la gouvernance et l’actionnariat partagés qui font la réputation nationale de ce projet éolien participatif, initié par les élus de la Communauté de Communes des Monts du Pilat et porté de manière conjointe par les collectivités, l’opérateur énergétique retenu (Quadran) et les citoyens.

Projet de développement durable, la création de ce parc de 10 éoliennes, réparties à parité sur les communes de Burdignes et de Saint-Sauveur-en-Rue, répond aux objectifs, locaux comme nationaux, de l’incontournable transition énergétique.

Ce parc va permettre de valoriser un site qui, après étude de vent, s’avère très intéressant : c’est un atout majeur pour le développement économique du territoire. Avec une production prévue de 66 GWh par an pour 30 MW de puissance installée, il permet à la Communauté de Communes des Monts du Pilat de devenir un véritable territoire à énergie positive, produisant en électricité renouvelable le double de sa consommation domestique.

La délivrance de ces autorisations par l’Etat démontre que les règles d’urbanisme et de construction ont été pleinement respectées, ces autorisations intervenant d’ailleurs à la suite d’un processus réussi de large concertation, puisque sur les 27 avis recueillis par le Préfet pour chaque permis, 26 sont favorables ou réputés comme tels.

L’obtention des autorisations d’urbanisme constitue une première étape.

En effet, l’instruction de l’autorisation d’exploiter est toujours en cours, il s’agit de la seconde étape des autorisations préfectorales, à l’issue de laquelle nous nous prononcerons sur les suites opérationnelles du projet.