Notre projet éolien participatif

  • Historique de notre projet

En 2003, le SIVOM du Haut-Pilat a fait réaliser une étude par l'association Héliose ("Point Info Energie de la Loire") pour analyser l'opportunité d'installation d'éoliennes sur son territoire et repérer les zones potentielles sur le canton de Saint-Genest-Malifaux.

Suite à la fusion de ce SIVOM avec la Communauté de Communes de la Déôme, devenue Communauté de Communes des Monts du Pilat en 2004, ce projet a été complété et l'association Héliose missionnée pour réaliser un complément d'études sur le canton de Bourg-Argental en 2007. L'analyse des différents milieux a fait ressortir un potentiel diffus avec neuf zones d'implantation disponibles.

Suite à une concertation entre élus communautaires, notre Conseil a délibéré en 2009 et voté la réalisation d'une étude pour la création d'une Zone de Développement Eolien (ZDE) sur un seul et unique site sur les neufs recensés. Cette étude ZDE s’est déroulée sur le territoire en 2010-2011 et a été menée par le bureau d’études ETD de Roanne. Un arrêté préfectoral de Zone de Développement Éolien a été pris sur son territoire en octobre 2011. Au printemps 2012, un appel à projets a été lancé afin de retenir un partenaire pour les études, le co-développement, la construction et l’exploitation d’un futur parc éolien. Suite à la consultation d’une dizaine de développeurs, c'est la Société AÉROWATT devenue QUADRAN qui a été sélectionnée pour accompagner techniquement le projet (société nationale, son expérience est avérée dans le développement et la gestion de parcs éoliens).

Le projet a été conçu comme participatif dès le lancement de sa mise en œuvre. L'association « Energies communes Renouvelables » (ECR) s’est alors créée pour l'accompagner et promouvoir l’investissement participatif local et citoyen.

Le secteur de projet retenu se situe sur les communes de Burdignes et de Saint-Sauveur-en-Rue, au Sud de notre territoire, au sein du massif forestier de Taillard. 3 à 4 hectares sont concernés par la Zone de Développement Eolien (ZDE) sur les 205 hectares de bois que compte la forêt de Taillard. Le périmètre d'implantation éolien est localisé à plus de 500 m des habitations.

Considérant que le gisement éolien est suffisant, ainsi que le potentiel de raccordement aux réseaux électriques, que la ZDE est compatible avec les enjeux de sécurité publique, de préservation de la biodiversité, mais également avec les enjeux relatifs au patrimoine archéologique connu, la préservation du paysage, du patrimoine et des sites remarquables et protégés, le Préfet a accordé par arrêté la ZDE le 17 octobre 2011.

Les puissances installées minimale et maximale des installations sont respectivement de 0 mégawatt (MW) à 30 MW.

 

  • Mesure du vent

En octobre 2012, un mât de mesure a été posé sur le site même du projet par la société QUADRAN.

Grâce au mât de mesure, la vitesse et la direction du vent sont mesurées toutes les dix secondes et enregistrées pendant au moins une année, permettant ainsi de dresser la carte des vents du site et orienter le choix des emplacements et des machines adaptées. Les mesures du vent permettront également d’estimer l’énergie éolienne valorisable par le parc et donc d’évaluer sa production électrique.

 

  • Les études environnementales

Le site de Taillard est l’objet, depuis plus d’un an, d’études environnementales pour évaluer l’impact du projet de parc éolien : étude chiroptérologique, ornithologique, étude de la faune terrestre et des habitats naturels, de la flore, étude paysagère, étude acoustique et étude hydrogéologique.

 

  • Montage juridique

Le projet se voulant participatif, il a été choisi d’associer dans une SAS (Société par Actions Simplifiée), le développeur QUADRAN, les collectivités (notre intercommunalité y est représentée par la SEM Soleil - SOLidarité Energie Innovation Loire) et les citoyens (individuels ou regroupés au travers d’Associations comme ECR, les Cigales…) qui développera le projet, construira et exploitera le parc éolien. Cette SAS «de projet» est détenue à 50% par QUADRAN et à 50% par les collectivités et les citoyens.

 

  • Information et concertation

Depuis 2009, réunions publiques, permanences d’informations, sorties et visites de terrain, articles de presse et dans les bulletins des collectivités dont celui de la CCMP permettent d'informer la population le plus largement possible.

Retrouvez l’ensemble des informations et actualités concernant le projet dans les newsletters et les plaquettes d’informations en ligne. Le projet éolien de la CCMP a été valorisé comme projet innovant de part son volet participatif. Plus d'infos ici.