Le 1er projet de territoire de la Communauté de Communes des Monts du Pilat datait de 2006. En 2014, les élus se sont à nouveau saisis de la démarche et ont adopté le nouveau projet de territoire en mars 2015.

Ses orientations, qui se répartissent en trois axes, répondent toutes à une même logique transversale, qui vise à la fois à :

  • Donner du sens à notre intercommunalité (en passant d’une logique d’intercommunalité de moyens à celle d’une intercommunalité de projet);
  • Rendre lisible son action auprès des élus et de la population;
  • Partager des valeurs, une vision du territoire, à travers une gouvernance collaborative, permettant l’adhésion et l’implication des élus;
  • Promouvoir une équité territoriale, et améliorer l’articulation, les solidarités territoriales et les mutualisations au sein du bloc local;
  • Apporter des réponses adaptées aux besoins du territoire et des habitants;
  • Inscrire l’ensemble des actions dans le cadre d’une démarche de développement durable.

Trois axes se déclinent sur cette base :

Axe 1 – Les Monts du Pilat, territoire d’emplois

  • Réduire le déficit d’emplois locaux pour ne pas devenir un territoire dortoir.
  • Organiser le tissu économique local pour capter les revenus tirés de l’extérieur, en renforçant la consommation locale des habitants et touristes, et créer des emplois correspondant aux profils des actifs résidents.
  • Susciter et dynamiser le développement au sein du territoire (création d’activité par les habitants, émergence de nouvelles activités liées au territoire…).

Axe 2 – Les Monts du Pilat, territoire de vie

  1. Rester un territoire de vie, sur lequel les services et les lieux de vie favorisent la rencontre et le lien social.
  2. Favoriser l’accès à des services adaptés en fonction des besoins de chacun.
  3. Renforcer l’ouverture culturelle des habitants, et la cohésion sociale.

Axe 3 – Les Monts du Pilat, territoire ressource

  1. Promouvoir un cadre de vie favorisant le lien social et le développement durable.
  2. Préserver la biodiversité et la qualité environnementale, facteurs d’attractivité touristique et de qualité de vie.
  3. Positionner les Monts du Pilat comme un territoire exemplaire (énergie, consommation de l’espace…).