Publié le 23 juillet 2021 toutes Non classé Traduisant l’ambition du projet de territoire des intercommunalités, le contrat de relance et de transition écologique (CRTE) concrétisera jusqu’en 2026 le partenariat entre l’État et les EPCI autour des grands défis de la transition écologique, du développement durable et de la cohésion sociale. Fondé sur un diagnostic du territoire, une stratégie, et des projets, le […]

Traduisant l’ambition du projet de territoire des intercommunalités, le contrat de relance et
de transition écologique (CRTE) concrétisera jusqu’en 2026 le partenariat entre l’État et
les EPCI autour des grands défis de la transition écologique, du développement durable
et de la cohésion sociale.
Fondé sur un diagnostic du territoire, une stratégie, et des projets, le CRTE est un contrat
de nouvelle génération qui aura vocation à intégrer l’ensemble des politiques publiques
menées sur le territoire et accompagnées par l’État.

Le CRTE entre l’État et la Communauté de communes des Monts du Pilat s’inscrit dans
une stratégie comprenant trois grands axes :
• Promouvoir un développement du territoire fondé sur la valorisation des ressources
locales,
• Inscrire le territoire dans la transition écologique,
• Assurer le développement des services aux habitants.

 

Ce mercredi 21 juillet 2021, Mme la Préfère, Catherine Séguin, s’est déplacée sur le territoire des Monts du Pilat pour signer le Contrat CRTE avec M. Stéphane Heyraud, Président de la Communauté de Communes.

Pour illustrer les axes du CRTE, l’après-midi s’est poursuivi par plusieurs visites :

  • Le projet de rénovation de la Maison du Châtelet, à Bourg-Argental
  • Le GAEC de la Déome, à Burdignes,
  • Le projet de création de la Véloroute entre Loire et Rhône, la Via Fluvia
  • La requalification de la friche de l’ex-station service de Planfoy, qui a bénéficié du Plan de Relance.

 

signature CRTE