Publié le 20 décembre 2021 Tourisme LANCEMENT D’UNE NOUVELLE TRANCHE DE TRAVAUX DE LA VIA FLUVIA SUR LE TERRITOIRE DES MONTS DU PILAT La Via Fluvia est un itinéraire de randonnée non motorisée, de type Véloroute-Voie Verte et parcourt, sur plus de 100 km, les départements de la Haute-Loire, Loire et Ardèche, de la Voute sur Loire à Serrières, reliant les […]

LANCEMENT D’UNE NOUVELLE TRANCHE DE TRAVAUX DE LA VIA FLUVIA

SUR LE TERRITOIRE DES MONTS DU PILAT

La Via Fluvia est un itinéraire de randonnée non motorisée, de type Véloroute-Voie Verte et parcourt, sur plus de 100 km, les départements de la Haute-Loire, Loire et Ardèche, de la Voute sur Loire à Serrières, reliant les Fleuves Loire et Rhône.

Ce projet collectif est porté dans le cadre de l’Entente Via Fluvia, regroupant les Communautés de Communes des Sucs, du Pays de Montfaucon, des Monts du Pilat et de Porte de Drômardèche, et les Communautés d’agglomérations du Puy en Velay et d’Annonay Rhône-Agglo.

Les travaux de réalisation de la nouvelle tranche de la Via Fluvia viennent de démarrer sur les Monts du Pilat, après de longues périodes d’évaluations environnementales et de négociations foncières.

Ainsi, le 13 décembre dernier, l’entreprise MOULIN TP de Monistrol sur Loire, et la SARL DESPINASSE Frères, de Bourg-Argental, ont démarré les travaux forestiers et de terrassement, sur la commune de Burdignes. Les travaux sont suivis par le bureau de maîtrise d’œuvre B Ingénierie de Firminy.

M. Stéphane HEYRAUD s’est rendu sur le chantier et a pu constater le démarrage effectif, en compagnie des services de la CCMP et des personnels des entreprises.

Cette tranche de travaux concerne le tracé entre St-Marcel-les-Annonay et Burdignes (les Benevis) puis entre Burdignes et St-Sauveur-en-Rue. La longueur totale sur la CC des Monts du Pilat est de 17 km.

Le montant estimatif global des travaux est de 2 M€ HT pour l’ensemble des réalisations.

La CCMP est soutenue, avec une moyenne de 70% de subventions, par l’Europe, via les volets Itinérance et Pole de Nature du Massif Central, l’Etat via la DSIL et la DETR, la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre des itinérances, et le Département de la Loire, au travers du Contrat Négocié.