La structuration de nos paysages

Les monts du Pilat révèlent une qualité paysagère et patrimoniale exceptionnelle à proximité de Saint-Etienne et de Lyon.

Cette qualité paysagère s’appuie notamment sur une agriculture, indispensable au maintien d’un paysage ouvert; une forêt qui couvre la moitié du massif; de l'eau, dont les plans structurent le paysage et d'un bâti typique qui façonne le territoire.

Alors que le territoire du canton de Saint-Genest-Malifaux constitue une entité relativement cohérente qui se développe en un vaste plateau agricole, le paysage du canton de Bourg Argental constitue, lui, une structure plus étagée des paysages liée à l’altitude et aux différences d’expositions. Depuis le sommet des Crêts jusqu’à la partie aval de la vallée de la Déôme, les conditions naturelles et l’intervention humaine ont généré une grande diversité d’occupation du sol et d’ambiances paysagères.

Les Chartes Paysagères de la Déôme et du Haut Pilat ont pour objectif de préserver, gérer, entretenir et valoriser de manière durable ces richesses, qui sont à la source de l’attractivité résidentielle, économique et touristique du Pilat.

Outil de connaissance de nos paysages et de référence pour le territoire, la charte permet encore d’orienter les politiques locales en matière d’aménagement durable de l’espace, de définir les priorités dans ce domaine en tenant compte des qualités paysagères et patrimoniales des sites. Elle permet de veiller à ce que l’activité humaine, qui façonne le territoire et ses paysages, soit respectueuse de son environnement et soucieuse de la cohérence et de l’équilibre entre les différents types d’espaces.